Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hotelplan, le voyagiste du groupe Migros, devrait à nouveau terminer son exercice (clos à fin octobre) dans les chiffres rouges. Le successeur du CEO Hans Lerch a en outre été désigné: il s'agit de Thomas Stirnimann, âgé de 50 ans.

Durant l'exercice 2011/12, le résultat avant intérêts, impôts et amortissements (EBITA) sera dans les chiffres noirs, mais le résultat d'exploitation (EBIT) probablement pas, a déclaré Hans Lerch dans une interview parue jeudi dans le magazine spécialisé "Travel Inside".

"Je ne sais pas quand Hotelplan passera à nouveau dans les chiffres noirs, mais probablement pas cette année. Peut-être les prochaines", a ajouté Hans Lerch. Pour le moment, le plus important est de résoudre les problèmes structurels du groupe.

Même si les voyageurs sont en hausse, le chiffre d'affaires est en recul de 10% par rapport à l'exercice précédent. Explication: les prix ont chuté de 20%.

Lors de son exercice 2010/11, le voyagiste avait enregistré une perte d'exploitation pour la troisième fois consécutive qui s'était élevée à 19,4 millions de francs.

Suppression d'emplois

Hotelplan va poursuivre sa restructuration par des suppressions d'emploi. Les départs naturels ne seront pas remplacés. Cela devrait représenter environ 7% des effectifs en 2012, soit 170 emplois sur 2400, a déclaré Hans Lerch dans une interview à "Sonntag". Des licenciements ne sont pas prévus.

Sur le plan interne de l'entreprise, Hans Lerch, âgé de 62 ans, va quitter sa fonction à fin octobre. Il reste toutefois vice-président du conseil d'administration et va conseiller le management sur les questions stratégiques.

Le conseil d'administration d'Hotelplan a nommé jeudi dans une séance extraordinaire Thomas Stirnimann à la tête du voyagiste. Outre le poste de CEO, il conservera la direction d'Hotelplan Suisse.

ATS