Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

HSBC a accusé une chute de plus de 50% de son bénéfice net au troisième trimestre. La première banque britannique l'explique par une nouvelle provision de 800 millions de dollars liée aux enquêtes des autorités américaines sur le blanchiment d'argent sale.

Le bénéfice net part du groupe d'HSBC a été divisé par plus de deux sur la période à 2,498 milliards de dollars (2,35 milliards de francs) contre 5,222 milliards un an plus tôt, a annoncé la banque lundi.

Cette nouvelle provision porte le montant total mis de côté par la banque dans cette affaire à 1,5 milliard de dollars après la provision de 700 millions enregistrée au deuxième trimestre.

"Nous sommes activement engagés dans des discussions avec les autorités américaines pour essayer de parvenir à une résolution mais il n'y a pas encore eu d'accord", a déclaré le directeur général d'HSBC, Stuart Gulliver.

Risques systémiques

"Le montant total des pénalités financières pourrait être plus élevé, peut-être significativement plus élevé que le montant provisionné", a-t-il mis en garde.

Selon un rapport du Sénat américain, HSBC a fait prendre des risques au système financier américain en l'exposant à de possibles activités de blanchiment d'argent lié au trafic de drogue ou au financement du terrorisme dans les années 2000.

Outre cette provision de 800 millions de dollars, la banque a dû enregistrer une provision de 353 millions de dollars pour faire face aux plaintes de ses clients en Grande-Bretagne, concernant en particulier les ventes forcées d'assurances-crédit PPI ("Payment Protection Insurance").

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS