Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le spécialiste alémanique des composants et systèmes de connexion électrique et optique Huber+Suhner accuse un repli de 20,8% de son bénéfice net annuel en 2017 (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Le spécialiste des composants et systèmes de connexion électrique et optique Huber+Suhner accuse un repli de 20,8% de son bénéfice net en 2017, à 42,1 millions de francs. En cause, la pression sur les prix dans le secteur des communications et de gros investissements.

Outre un recul des affaires dans le segment de la téléphonie mobile, les investissements ont gonflé de 4 à 34 millions de francs, précise mardi Huber+Suhner dans un communiqué. Le groupe alémanique a notamment renforcé ses capacités de production et ses effectifs dans les régions de croissance comme la Chine.

Le résultat opérationnel avant intérêts et impôts (EBIT) s'est replié de 16,6% à 58,1 millions de francs. La marge correspondante s'est péjorée à 7,5%, après 9,5% à fin 2016. Dans la division des fibres optiques, l'EBIT s'est vu amputé de plus de moitié, en lien avec des projets de réseaux mobiles dans les marchés émergents où les marges subissent de fortes pressions.

Davantage de commandes

Déjà publié fin janvier, le chiffre d'affaires s'est, lui, accru de 5%, à 774 millions de francs. La croissance organique atteint 2,2%, portée par les secteurs des transports (ferroviaire et automobile) ainsi que l'industrie. Les entrées de commandes globales se sont étoffées de 10,7%, à 826 millions.

Les trois divisions du groupe sont en croissance. Celle des techniques à haute fréquence a amélioré son chiffre d'affaires de 5,2%. Dans l'unité des techniques à basse fréquence, il a grimpé de 7%. Dans la division fibre optique, la principale à l'aune des revenus, les ventes ont gagné 3,4%.

Début positif

Le début du nouvel exercice s'avère positif, grâce au carnet de commandes bien rempli, indique le groupe industriel. Dans le secteur des communications, il compte surfer sur la forte demande en connexions Internet rapides et la croissance des volumes de données. Dans le secteur transport, il mise aussi sur l'essor des voitures électriques parmi les grands constructeurs.

La direction se dit confiante de maintenir l'entreprise sur la voie de la croissance en 2018. La marge EBIT devrait revenir cette année dans une fourchette entre 8 et 10%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS