Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Trois jours après la conférence de presse organisée par le conseil d'administration du LHC où son nom a été lié au club vaudois, Hugh Quennec a tenu à réagir à travers un communiqué.

Resté muet depuis vendredi soir et après un communiqué de presse rédigé par le cabinet d'avocats Libra Law, Hugh Quennec a choisi de s'exprimer publiquement. Il rappelle la genèse des faits en précisant que c'est en 2007 et avec un Lausanne HC au bord de la faillite qu'il a été approché par le président du club de l'époque pour tenter de sauver le LHC.

"Monsieur Quennec a toutefois décidé, avant de s’engager, de vérifier auprès de plusieurs juristes que sa propre participation au club soit conforme à la réglementation de la Ligue. Cela lui a été confirmé sans aucune réserve", précise le communiqué.

"Agissant en toute transparence vis-à-vis des organes du club, en particulier du conseil d’administration, Monsieur Quennec n’a jamais caché l’existence de sa participation", peut-on lire ensuite. Il ajoute également que le président actuel du conseil d'administration, Me Patrick de Preux, était au courant de la participation du Canado-Suisse et qu'il en avait fait part dans la presse romande en avril 2013.

"Monsieur Quennec a toujours agi de bonne foi, en toute transparence vis-à-vis du club et il n’a jamais commis la moindre violation de la loi ou des règlements en vigueur. Il en fera la démonstration lors de son audition par la Swiss Ice Hockey Federation lors d’une séance fixée le mercredi 23 décembre. C’est en conséquence à la Ligue que Monsieur Quennec réserve ses explications détaillées", conclut le texte que l'on retrouve d'ailleurs sur le site gshc.ch.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS