Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Comme des milliers d'autres partisans du président socialiste Salvador Allende, le chanteur et poète Victor Jara a été arrêté par l'armée chilienne dans la foulée du coup d'Etat qui a conduit Augusto Pinochet au pouvoir (archives).

KEYSTONE/AP/Roberto Candia

(sda-ats)

Huit militaires chiliens à la retraite ont été condamnés mardi à des peines de 15 de prison pour le meurtre de Victor Jara. Le chanteur et poète chilien a été assassiné dans la foulée du coup d'Etat qui a conduit, en 1973, le général Augusto Pinochet au pouvoir.

Un neuvième accusé a été condamné à cinq ans de prison pour voir couvert ce meurtre.

Alors âgé de 40 ans, Victor Jara était un chanteur et un directeur de théâtre reconnu. Egalement universitaire, il avait soutenu Salvador Allende lorsque ce dernier menait campagne pour être élu à la présidence du Chili en 1970.

Comme des milliers d'autres partisans du président socialiste, Victor Jara a été arrêté par l'armée dans la foulée du coup d'Etat et conduit dans le stade de football de Santiago du Chili qui porte aujourd'hui son nom.

Selon des survivants, ses mains ont été écrasées à coups de crosse et il aurait été brutalement battu au cours de sa brève incarcération. Retrouvé quelques jours plus tard, son cadavre était criblé de plusieurs dizaines de balles.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS