Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les tirs de roquettes de la bande de Gaza vers Israël se sont poursuivis durant la nuit de mercredi à jeudi pour la quatrième journée consécutive, a annoncé l'armée israélienne. Ces attaques interviennent alors que le Hamas a annoncé être prêt sous condition à une trêve.

Huit roquettes ont été tirées sans faire de victime. Une d'entre elle a été détruite en vol par une batterie de "Dôme de fer", un système d'interception de roquettes déployé autour de la bande de Gaza par l'armée israélienne, a ajouté un porte-parole militaire.

Depuis le début de la semaine, 129 roquettes ont été tirées de la bande de Gaza vers le sud d'Israël. Ces tirs ont fait quatre blessés et des dégâts matériels, a ajouté le porte-parole de l'armée.

Trêve acceptée

La branche armée du Hamas au pouvoir à Gaza s'est dit prête mercredi soir à rétablir une trêve avec Israël sous médiation égyptienne, à condition qu'elle soit réciproque.

"En réponse aux efforts égyptiens pour tenter de faire cesser l'agression contre notre peuple, nous, les Brigades Ezzedine al-Qassam, et toutes les factions de la résistance, déclarons notre engagement à cesser cette série d'affrontements du moment qu'(Israël) s'engage à cesser ses crimes", a-t-elle annoncé dans un communiqué.

La confrontation armée entre Israël et le Hamas a entraîné la mort de huit Palestiniens en 72 heures dans des raids aériens israéliens sur Gaza. Les Brigades Ezzedine al-Qassam ont revendiqué le tir de 96 roquettes et de neuf obus de mortier contre Israël.

Ces derniers mois, le Hamas avait observé une trêve de facto avec Israël, restant à l'écart des hostilités entre d'autres factions armées de Gaza, comme le Jihad islamique, et l'armée israélienne.

ATS