Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bogota - Le leader indigène du Pôle démocratique alternatif colombien, Luis Socarras, a été tué de plusieurs balles mardi, a annoncé jeudi sa formation de gauche. Il est le huitième dirigeant de ce parti assassiné en de trois mois.
Ce membre de l'ethnie wayuu, candidat à deux reprises pour le Pôle démocratique à la mairie de Manaure, dans le départ de Guajira (nord), à la frontière avec le Venezuela, a été victime d'un tueur à gages qui l'attendait à sa porte, selon le parti.
Il a été assassiné à la veille de participer "à une audience publique lors de laquelle il allait lancer, preuves à l'appui, de graves accusations sur des dysfonctionnements dans le système de santé de Guajira", ajoute le Pôle démocratique.
Devant ce huitième assassinat d'un de ses dirigeants, le parti de gauche a demandé au gouvernement de droite "garanties, protection et respect".
Le ministre de l'Intérieur du gouvernement sortant, Fabio Valencia, a aussi dénoncé cet assassinat. Il a demandé "aux autorités compétentes de mener des actions pour permettre d'éclaircir les mobiles de ce fait lamentable" et de poursuivre ses auteurs.
A une semaine de la prise de fonctions du nouveau gouvernement de Juan Manuel Santos, lui aussi de droite, M. Valencia a demandé également "d'enquêter sur l'origine" de menaces présumées contre des dirigeants du Pôle démocratique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS