Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Depuis mardi, seize équipes de futurs ingénieurs testent sur le Léman les bateaux de demain qu'ils imaginent depuis des mois dans le cadre de la 2e édition de l'Hydrocontest. Les finales de cette compétition auront lieu ce week-end.

Les équipes composées de près de 150 étudiants venus des quatre coins du globe sont arrivées en Suisse le week-end dernier. Elles ont emmené dans leur bagage des prototypes d'embarcations conçues et construites par leurs soins à échelle réduite, indiquent les organisateurs dans un communiqué.

De mardi à dimanche, les courses des "bateaux du futur" peuvent être suivies depuis la berge, au village bâti pour l'occasion sur le site des Pyramides de Vidy. La Suisse est représentée par l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, la Haute Ecole Arc Ingénierie et la Haute Ecole d'ingénierie et d'architecture de Fribourg.

En dehors des compétitions, il sera possible d'accéder aux paddocks où les équipes préparent leurs bateaux ou de piloter des bateaux volants à foil téléguidés dans un bassin de modélisme. Une exposition est consacrée à l'histoire des foils, ces ailes sous-marines qui font "voler les bateaux". Nouveauté 2015, chaque journée sera clôturée par un "Tech Talk", où les équipes présenteront leurs projets respectifs.

L'événement a été lancé par la Fondation lausannoise Hydros, qui a participé au lancement du bateau expérimental Hydroptère. Son objectif: mettre en scène les bateaux du futur afin de démontrer qu'il existe des alternatives pour réduire la consommation d'énergie liée au transport maritime, cinquième pollution mondiale.

ATS