Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - La carie est en recul en Suisse, confirme une étude de médecine dentaire portant sur les recrues. Grâce au dentifrice et au sel alimentaire fluorés, les dentistes trouvent toujours moins de dents avariées dans la bouche de leurs patients.
L'enquête menée en 2006 a porté sur 606 soldats de l'école de recrues de Thoune, a indiqué mardi la Société suisse d'odontostomatologie (SSO). Elle a révélé une baisse de 37% des atteintes par la carie depuis 1996. La part des recrues exemptes de caries était de 27,9%, contre 15,6% en 1996.
Les chercheurs soulignent que les adeptes du tabac ont nettement plus de caries que leurs camarades non fumeurs. Les recrues ayant des racines étrangères présentent également une incidence plus élevée, mais celle-ci n'est pas significative.
Les causes du recul de la carie ne peuvent être confirmées scientifiquement, note la SSO. Deux raisons sont possibles: l'ajout de fluor dans le sel alimentaire dès 1983 et un plus grand nombre de scellements de fissures des dents.
En revanche, ni le moment ni la technique de brossage des dents ne semblent jouer un rôle particulier. Pas de "röstigraben" non plus: les recrues alémaniques n'ont pas moins de caries que leurs camarades de Suisse romande, où les monitrices scolaires en soins dentaires sont nettement moins nombreuses.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS