Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Tribunal fédéral à Lausanne a estimé que les tribunaux zurichois pouvaient retenir l'assassinat en raison des actes reprochés au recourant et de son mobile (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Le Tribunal fédéral (TF) a confirmé un verdict de la justice zurichoise, condamnant un homme pour tentative d'assassinat à une peine de treize ans de prison. L'homme avait tenté de tuer le mari de sa maîtresse.

Il contestait la qualification d'assassinat et demandait à être reconnu coupable de tentative d'homicide intentionnel. Son avocat avait demandé le prononcé d'une peine de six ans de prison.

Dans un arrêt diffusé vendredi, le TF juge que les tribunaux zurichois pouvaient retenir l'assassinat en raison des actes reprochés au recourant et de son mobile.

L'homme, accompagné de son frère, avait attaqué la victime qui se promenait dans l'obscurité sur un chemin de campagne. L'homme avait été traîné avant de subir de multiples lésions assénées avec un couteau pour tapis.

Après l'agression, l'homme avait réussi à rejoindre son domicile et à appeler les secours. Il n'a pu survivre qu'en raison des soins qui lui ont été immédiatement prodigués.

D'autres hypothèses ayant été écartées, dont celle d'une agression pour vol, les enquêteurs avaient fini par suspecter la femme et son amant d'avoir été les instigateurs de la tentative d'assassinat. Le frère de l'amant a été reconnu coupable de lésions corporelles graves et l'épouse a déjà été condamnée à une peine de 16 ans de prison. (arrêt 6B_685/2017 du 20 septembre 2017)

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS