Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les loyers proposés ont diminué de 1,3% l'an dernier, indique UBS dans une étude (archives).

KEYSTONE/DOMINIC FAVRE

(sda-ats)

Il faudra concéder des baisses de loyer, estime jeudi UBS dans son étude du marché immobilier. L'investissement dans les immeubles de rendement sera risqué à cause des prix records à l'achat et de la hausse du taux de vacance.

En 2016, les loyers proposés ont reculé de 1,3% par rapport à 2015, une première depuis 2000. Les loyers des appartements neufs ont même diminué de 3,4% et une nouvelle baisse est attendue cette année, alors que les prix des logements en propriété devraient stagner, note UBS dans son étude "UBS Real Estate Focus 2017".

Le taux de vacance (logements vacants) "devrait peser sur les loyers", souligne le communiqué de la grande banque. Ce dernier a doublé depuis 2009 et devrait poursuivre sa progression. Si au niveau suisse il n'est que de 2%, une commune sur quatre affiche un taux supérieur à 5%.

L'an dernier, les rendements nets maximaux des immeubles locatifs ont baissé en moyenne de 2,8% à 2,6% dans les grandes villes suisses. Ce recul pousse les investisseurs à chercher une meilleure rentabilité dans des objets excentrés. Cette tentative de sortir des lieux les plus centrés se heurte cependant à la hausse du nombre de logements locatifs vacants.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS