Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Val Medel, dans l'Oberland grison, ne connaîtra pas de ruée vers l'or pour l'instant. Deux tiers des votants de la commune de Medel ont refusé dimanche d'accorder une autorisation d'exploitation à une société minière.

Des 274 personnes qui se sont rendues aux urnes, 181 ont voté contre, 90 pour. Le président de la commune, Peter Binz, a expliqué à l'ats que le peuple a refusé de prolonger l'autorisation d'effectuer des prélèvements exploratoires. Celle-ci date d'il y a 25 ans et arrive à échéance en juin.

M. Binz ignore ce qui a poussé une majorité des habitants de Medel à dire non. L'entreprise concessionnaire n'était peut-être pas du goût de tout le monde, d'autres ont pu avoir des hésitations sur le principe. Il appartient à la société SwissGold Exploration AG, filiale de la canadienne NV Gold, de décider si elle veut tenter un nouvel essai.

Prélèvements encourageants

SwissGold Exploration souhaitait procéder à des carottages supplémentaires dans la région. Ce type d'entreprise n'effectue que des sondages, l'exploitation d'éventuels filons d'or revenant à d'autres sociétés, comme NV Gold. Dans le Val Medel, l'extraction se serait faite dans des galeries souterraines.

C'est un fait connu que l'Oberland grison est aurifère. De nouveaux prélèvements en automne dernier se sont avérés encourageants: sept échantillons sur dix ont affiché un taux de plus de dix grammes d'or par tonne de roche, atteignant ainsi le seuil de rentabilité.

ATS