Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour réaliser son rêve de devenir médecin, un Suisse de 54 ans n'a reculé devant rien. Il a falsifié des documents et fait de fausses déclarations. L'homme a été condamné à 13 mois de prison ferme par la Cour suprême du canton de Lucerne. Le Tribunal fédéral a confirmé la peine.

En 1993, l'homme s'était vu exclure par l'Université de Genève des facultés de médecine et des professions médicales après avoir échoué trois fois à ses examens finaux. Il a alors falsifié des documents pour pouvoir poursuivre ses études.

Entre 1998 et 2007, il a tenté de s'inscrire aux universités de Montréal (Canada) et de Reims (F). Quand ses fausses indications ont été découvertes, il a accusé un professeur et une secrétaire de l'alma mater genevoise de vouloir lui nuire.

En novembre 2010, la justice lucernoise a conclu que l'homme était atteint de troubles de la personnalité narcissiques et qu'il risquait de récidiver, car il n'a pas abandonné son intention de devenir médecin. Selon une expertise, sa responsabilité est diminuée.

ATS