Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Il y a 50 ans, l'impérialisme suisse était dénoncé à New York

De nombreuses manifestations d'étudiants ont eu lieu en 1968 à New York (archives).

Keystone/AP/JACOB HARRIS

(sda-ats)

Il y a 50 ans, des étudiants manifestaient contre "l'impérialisme helvétique" devant le consulat général de Suisse à New York, par solidarité avec le Liechtenstein. Leur action humoristique a été déclenchée par une erreur d'artillerie de l'armée suisse.

Le 26 octobre 1968, les activistes brandissaient des banderoles et distribuaient des tracts appelant au boycott du fromage, chocolat et horloges à coucou suisses.

Ces "Etudiants pour les droits du Liechtenstein" dénonçaient "l'agression impérialiste contre la glorieuse nation du Liechtenstein et de son peuple épris de liberté". "Nous devons arrêter la Suisse avant qu'elle ne nous attaque à notre tour", avertissaient-ils, comme le montrent des documents d'origine publiés par le groupe de recherche Les Documents diplomatiques suisses (Dodis).

Obus sur Malbun

A l'origine de ce canular estudiantin, un incident à la frontière entre la Suisse et la principauté. Le 14 octobre 1968, l'armée suisse a tiré accidentellement, depuis une forteresse du Rheintal saint-gallois, cinq salves d'artillerie d'entraînement sur territoire liechtensteinois.

Les obus se sont abattus dans les environs de la commune de Malbun, les éclats faisant sauter des vitres et frôlant des ouvriers et des hôteliers, selon leurs dires rapportés à l'époque dans une dépêche de l'ATS. Par chance, personne n'a été blessé.

Cet épisode embarrassant a suscité des débats indignés dans les médias sur le respect de la souveraineté de la principauté. Même le New York Post a rendu compte des événements dans le mini-Etat européen. C'est cet article qui a inspiré les étudiants protestataires.

Discrète observation

L'action a également été enregistrée par l'ambassade de Suisse à Washington, qui a fait discrètement surveiller son initiateur. "Au vu des dimensions et de la fréquence des mouvements de protestation dans les universités américaines, on ne sait jamais quelle tournure peuvent prendre ces manifestations", rapportait l'ambassadeur à l'adresse de Berne.

Un rassemblement prévu le 9 novembre devant la représentation diplomatique suisse n'a finalement pas eu lieu. A la place, les étudiants ont participé à une action des catholiques libéraux en faveur de la contraception.

La pilule avait manifestement évincé "l'impérialisme suisse" de la liste des priorités. Dans leurs tracts, les étudiants avaient pourtant dénoncé cette politique militariste comme étant l'un des problèmes les plus urgents au monde.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.