Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les îles Fidji ont déclaré dimanche l'état d'urgence et demandé aux compagnies aériennes de ne pas transporter de touristes pour le moment. Cela en raison des pluies violentes qui ont provoqué des crues éclair dans cet archipel du Pacifique Sud.

Les autorités ont indiqué qu'elles ne pouvaient garantir la sécurité des arrivants. Les routes desservant l'aéroport international à Nadi sont coupées et les très fortes intempéries doivent se poursuivre jusqu'à mardi au moins.

La demande aux compagnies aériennes a été prise "à contre-coeur par le gouvernement fidjien, qui souhaite assurer la sécurité des visiteurs étrangers et des citoyens fidjiens voulant se rendre à Fidji", a déclaré le ministre du Tourisme.

Quelques vols en partance

La compagnie nationale Air Pacific a indiqué avoir annulé tous ses vols à destination des Fidji dimanche et n'a maintenu que quelques vols en partance, pour les voyageurs déjà présents à l'aéroport international.

Selon le directeur des aéroports des Fidji, des centaines d'étrangers sont actuellement en attente à l'aéroport, et d'autres, en grand nombre, ont été bloqués en tentant de s'y rendre.

Le centre de la ville de Nadi est inaccessible au public, envahi par les eaux après que la rivière voisine a quitté son lit. Au moins deux personnes sont mortes et quelque 5000 habitants se sont réfugiés dans des centres d'évacuation, à la suite de ces crues.

ATS