Toute l'actu en bref

Ilka Stuhec a régné jusqu'au bout sur la descente cet hiver. La Slovène a gagné l'ultime course de la saison aux finales d'Aspen, s'assurant avec brio le globe de la spécialité.

La skieuse de Maribor a raflé cinq descentes cette saison, dont celle des championnats du monde à St-Moritz. Un bilan remarquable qui lui a permis de s'offrir le globe haut la main, avec 137 points d'avance sur l'Italienne Sofia Goggia.

Longtemps freinée par les blessures, et inconnue du grand public avant le début de la saison, Ilka Stuhec a explosé cet hiver. La fille aux skis suisses (Stöckli) s'est adjugé mercredi son deuxième globe après celui du combiné, glané fin février à Crans-Montana. La Slovène va désormais tenter le triplé jeudi en super-G, où elle tient pour l'instant la corde avec 15 points d'avance sur Tina Weirather.

Comme un symbole, Ilka Stuhec a devancé mercredi Lindsey Vonn, l'ancienne reine de la vitesse. L'Américaine a encore une fois dû se contenter du rôle de dauphine, elle qui restait sur deux autres 2es places à Jeongseon. Mais autant elle avait échoué de peu en Corée du Sud, autant elle a été nettement battue à Aspen, où Ilka Stuhec l'a devancée de 66 centièmes.

Toutes les autres concurrentes ont terminé encore plus loin de la Slovène, qui a fait un malheur "à la glisse" sur la première partie du parcours. Sofia Goggia s'est classée au 3e rang à 1''03, tandis que la quatrième, Tina Weirather, a été larguée à 1''71...

Les Suissesses ont, elles, été existantes. Jasmine Flury a pris le 12e rang (à 2''84), tandis que Corinne Suter a sombré à la place 16e (à 3''32) sur 19 skieuses classées.

ATS

 Toute l'actu en bref