Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Deux hommes d'Irlande du Nord, âgés de 45 et 54 ans, ont comparu devant le Tribunal de police de Genève pour une série de vols d'articles de luxe commis à Genève, Bâle et Francfort. Le butin qui leur est attribué dépasse le demi-million de francs.
Les deux accusés, en détention préventive depuis près de 17 mois, n'ont reconnu qu'une partie des vols. Leurs avocates, Lisa Locca et Maïssa Fattal, ont demandé au tribunal de leur infliger une peine ferme qui pourra être compensée avec leur détention préventive. Les deux hommes pourraient ainsi sortir de prison et rentrer chez eux.
Il n'y a pas eu de violence lors de ces vols, a fait remarqué Mme Fattal. "Mon client est quelqu'un de pacifique, un écorché de la vie, qui a connu un parcours chaotique", a pour sa part plaidé Mme Locca. Les deux accusés, issus d'un milieu très pauvre, ont demandé aux juges de leur accorder une dernière chance.
Les faits reprochés aux deux hommes se sont déroulés entre 2003 et 2009. Devant le tribunal, les prévenus ont affirmé être venus plusieurs fois à Genève pour y faire du tourisme. Jamais ils n'auraient planifié leurs vols. Ils auraient simplement profité de circonstances favorables pour commettre leurs larcins.
Les accusés avaient pour cibles principales les boutiques des aéroports. A Genève, on leur reproche d'avoir sévi dans la zone de transit de Cointrin. Dans certains cas, ils seraient entrés dans les commerces par les faux plafonds qui avaient été installés lors des travaux de l'aérogare.
Le duo a été arrêté à Amsterdam en mars 2009. Il a été extradé en Suisse trois mois plus tard. Les réservations effectuées sur les vols pour venir à Genève et celles dans les hôtels ont permis à la police de faire le rapprochement entre les vols et les deux accusés.
"Nous avons pu établir que ces deux personnes étaient notamment présentes à l'aéroport lorsque les vols ont été commis", a déclaré un inspecteur de la police genevoise. Selon lui, depuis l'arrestation des deux accusés, les cambriolages dans la zone de transit ont cessé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS