Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Nutella", "Fraise" : un tribunal du nord de la France a rejeté ces dernières semaines l'attribution de ces prénoms insolites à des nouveau-nés, a-t-on appris lundi de source judiciaire. Les juges ont estimé que ces prénoms portaient atteinte aux intérêts de l'enfant.

C'est un responsable de l'état-civil qui a alerté la justice lorsqu'un couple a voulu baptiser son enfant né le 24 septembre du nom de la célèbre pâte à tartiner à la noisette et au cacao, a-t-on appris auprès du parquet de Valenciennes (nord).

Estimant que le prénom choisi n'était "pas conforme" à l'intérêt de l'enfant, l'officier d'état-civil a saisi le procureur de la ville pour que le prénom soit supprimé des registres, a ajouté le parquet. Lors d'une audience,à laquelle les parents n'ont pas assisté, un juge a choisi de renommer l'enfant "Ella".

Une seconde affaire a provoqué des remous lorsqu'un couple a dit vouloir prénommer sa petite fille "Fraise".

Devant l'avis contraire du même tribunal, qui a fait valoir le risque de "moqueries" découlant de ce patronyme, en citant notamment l'expression en langage populaire "ramène ta fraise" et les "répercussions néfastes" sur l'enfant, les parents ont finalement opté pour "Fraisine", un prénom donné au XIXe siècle en France.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS