Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les voisins n'ont entendu aucune explosion, seulement le grondement de l'effondrement, quand les deux étages supérieurs du bâtiment situé à Torre Annunziata près de Naples, qui en comptait quatre, se sont écroulés peu avant 06h30.

KEYSTONE/AP ANSA/CIRO FUSCO

(sda-ats)

Les secouristes qui fouillaient depuis vendredi matin les décombres d'un petit immeuble effondré près de Naples ont annoncé samedi matin avoir retrouvé les corps sans vie des huit habitants portés disparus. Deux enfants se trouvent au rang des victimes.

Depuis l'écroulement vendredi à l'aube de cet immeuble de quatre étages face à la mer à Torre Annunziata, des dizaines de pompiers et de volontaires ont fouillé les décombres à mains nues, sous un soleil de plomb, puis à la lueur de puissants projecteurs.

Mais au fur et à mesure de leur progression, ils n'ont trouvé que des cadavres, dont le dernier samedi en tout début de matinée: si la partie de l'immeuble où se trouvaient les pièces de jour est restée debout, les chambres où chacun dormait au moment du drame ont été réduites en gravats.

Selon plusieurs médias locaux, l'une des victimes était l'architecte fonctionnaire chargé de contrôler la sécurité des bâtiments publics et privés de cette commune d'environ 40'000 habitants au pied du Vésuve. Il est mort avec son épouse et leur fils de 27 ans.

Les autres victimes sont un couple et leurs enfants de 8 et 14 ans ainsi qu'une couturière sexagénaire qui vivait seule.

Le parquet de Torre Annunziata a ouvert une enquête pour "écroulement par négligence", mais les causes du drame n'étaient pas encore claires, plusieurs personnes évoquant seulement un bâtiment en mauvais état et des travaux de rénovation en cours dans les étages inférieurs.

ATS