Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Anton Affentranger reprend la direction du leader suisse de la construction Implenia un peu plus d'un an après l'avoir abandonnée. La présidence du conseil d'administration, qu'il occupait depuis cinq ans et demi, revient au vice-président Markus Dennler.

Ces changements ont pris effet le 1er octobre. Le groupe zurichois n'a guère expliqué lundi ce revirement, sinon par le fait qu'il "réagit à l'évolution de l'environnement et poursuit résolument la stratégie d'élargissement du marché engagée".

Hanspeter Fässler, patron depuis l'été 2010, "a décidé de quitter l'entreprise", selon le communiqué. Il n'aura tenu les rênes que durant une grosse année, lui qui avait succédé à Anton Affentranger quand celui-ci avait lâché sa double casquette de patron-président.

Provisoire prolongé

Ce double mandat de M. Affentranger avait duré d'avril 2009 à août 2010. Il faisait d'Implenia l'un des derniers bastions de cette pratique qui n'est pas sans susciter des discussions quant aux règles de bonne gouvernance d'entreprise.

Mais à l'époque, cela relevait plus d'une solution pragmatique que d'une conviction pour ce type de fonctionnement. Suite au départ à la retraite du patron Christian Bubb, Werner Karlen avait repris le flambeau en février 2009 mais quitté son poste deux mois plus tard.

Anton Affentranger, déjà président du conseil d'administration depuis mars 2006, s'était alors chargé de la direction opérationnelle. Cette situation censée être provisoire s'était prolongée jusqu'à l'arrivée de Hanspeter Fässler l'an passé.

La double casquette s'inscrivait dans une période encore marquée par la lutte des dirigeants d'Implenia contre la montée en puissance de Laxey dans son capital. Un conflit qui s'était clos par le retrait du fonds britannique à l'automne 2009.

ATS