Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Imposition des sociétés: la Suisse dans le groupe de tête

Zurich - La tendance générale à la baisse de l'imposition des sociétés s'est maintenue en 2010, selon une étude internationale de KPMG. La Suisse a pu renforcer sa position dominante par rapport à la concurrence et continue d'évoluer dans le groupe de tête au niveau européen.
Alors que les taux maximaux d'imposition des bénéfices ont été abaissés en moyenne mondiale de 25,44 à 24,99%, les impôts indirects ont pris davantage d'importance, écrit jeudi la société d'audit dans un communiqué. Ces derniers, constitués notamment de la TVA, ont passé en moyenne de 15,41 à 15,61%.
Selon l'étude, les taux d'imposition des sociétés ont été réduits de 21,7 à 21,52% en Europe. En comparaison européenne, la Suisse occupe la 12e place et a gagné trois rangs par rapport à 2009.
Pour le classement mondial, l'étude a utilisé le taux moyen de la ville de Zurich. Si, pour comparer plus précisément, on utilise la moyenne arithmétique des cantons, la Suisse se classe au 8e rang avec 18,8%. Cinq cantons ou demi-cantons alémaniques (AI, AR, NW,OW SZ) se classent même dans le top 10 européen.
Au niveau de l'imposition indirecte, la Suisse est encore plus attractive, note KPMG. Elle caracole dans le peloton de tête derrière Gibraltar, Guernesey dont l'imposition est nulle, et Jersey. Même avec une TVA qui passera de 7,6 à 8% en 2011, la Suisse reste largement en dessous de la moyenne européenne (19,67%).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.