Navigation

Impressum et syndicom portent plainte contre le groupe NZZ

Ce contenu a été publié le 13 mai 2014 - 15:36
(Keystone-ATS)

Syndicom et impressum portent plainte contre le groupe de presse zurichois NZZ pour violation du droit du travail. Les deux syndicats ont déjà porté plainte pour le même motif contre les groupes de presse Ringier et Tamedia en janvier et en février.

Les heures supplémentaires des journalistes ne sont pas saisies et ne sont que partiellement compensées, ont indiqué mardi les deux syndicats dans un communiqué. La plainte a été déposée auprès de l'Inspectorat du travail du canton de Zurich.

Impressum et syndicom soulignent qu'ils auraient préféré résoudre ces problèmes par des négociations entre partenaires sociaux. Mais depuis 10 ans, les groupes de presse alémaniques ne veulent plus d'une convention collective de travail (CCT) pour les journalistes.

La direction du groupe NZZ et les représentants du personnel discutent constamment de la politique du personnel au sein du groupe. La protection de la santé des collaborateurs et le temps de travail font partie des sujets abordés, a indiqué mardi le groupe NZZ dans un communiqué. Des discussions sont aussi en cours avec l'Inspectorat du travail concernant la saisie du temps de travail.

Les deux syndicats précisent qu'ils ne souhaitent pas un retour des pointeuses dans les rédactions. Ils sont par contre prêts à ouvrir des discussions sur une nouvelle CCT.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.