Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La justice française a condamné jeudi l'ancien mannequin Inès de la Fressange à démolir une maison de 100 m2 construite sans permis à Tarascon, dans une zone protégée. Les travaux ont été découverts en avril par un promeneur qui a alerté une association.

L'association pour la défense de l'environnement rural (Ader) avait alors saisi le juge des référés pour faire cesser des travaux de construction et de terrassement en cours. Le bâtiment se trouve sur un terrain acquis en 2004 sur le site de la Montagnette, sur les hauteurs de la ville médiévale.

Cette zone de garrigue isolée avec une vue imprenable sur le Rhône est un site classé en zone naturelle d'intérêt écologique, floristique et faunistique.

Atteinte grave à l'environnement

L'ordonnance de référé souligne que les travaux réalisés en violation du Plan d'occupation des sols de la commune et des règles d'urbanisme sont "de nature à causer une atteinte grave à l'environnement et à dénaturer le site de la Montagnette". Et qu'ils provoquent "un trouble manifestement illicite".

Inès de la Fressange est donc condamnée à "cesser immédiatement les travaux" et à "remettre les lieux en état par la démolition du bâtiment". Faute de quoi, elle devra verser 300 euros par jour de retard.

ATS