Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Outre neuf morts, le feu a fait une quarantaine de blessés dans la crèche de Janaúba.

KEYSTONE/EPA PMMG / CORTESIA/EFE/MILITARY POLICE OF THE STATE OF M

(sda-ats)

Deux enfants brûlés lors de l'incendie criminel de jeudi dans une crèche au Brésil ont succombé à leurs blessures vendredi. Ces décès portent à neuf morts le bilan de la tragédie, provoqué par un gardien qui a aspergé ses victimes d'essence avant de mettre le feu.

Âgées de quatre ans, les deux fillettes sont décédées en début d'après-midi, a indiqué une porte-parole de l'hôpital de Montes Claros, où une vingtaine d'enfants ont été transférés.

Le drame a eu lieu jeudi matin, dans un quartier modeste de Janaúba, ville de 70'000 située à 600 km de Belo Horizonte. Un gardien de nuit de la crèche a aspergé d'alcool ses jeunes victimes avant de mettre le feu à l'établissement. Il est lui-même mort brûlé quelques heures plus tard.

Problèmes mentaux

Selon les autorités locales, il souffrait de "problèmes mentaux" depuis 2014. Au total, sept enfants de quatre ans sont morts, ainsi qu'une enseignante, âgée de 43 ans.

L'incendie a également fait une quarantaine de blessés, acheminés dans trois hôpitaux de la région selon la gravité de leur état.

Vendredi après-midi, plusieurs dizaines de personnes se sont rendues au cimetière de Janaúba pour l'enterrement des victimes, a constaté un photographe de l'AFP. Les petits cercueils blancs ont été ouverts le temps de quelques minutes de recueillement, au milieu des sanglots de familles dévastées. La mairie de la ville a décrété un deuil officiel de sept jours.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS