Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Moscou - Des dizaines de vols ont été retardés dimanche à Moscou en raison de la fumée persistante due aux feux de tourbières. Les Moscovites ont pris d'assaut les agences de voyage pour quitter le pays, alors que l'air pollué irrespirable de ces derniers jours ne se dissipe aucunement.
De sérieuses perturbations étaient signalées à l'aéroport international Domodedovo où quelque 2000 passagers étaient bloqués, selon l'agence ITAR-TASS. Domodedovo, au sud de Moscou, est l'aéroport le plus affecté par un brouillard ocre.
Des dizaines de vols étaient retardés au départ. Seulement une poignée d'avions étaient en mesure d'atterrir, selon des panneaux d'information.
"Les passagers doivent être prévenus que des retards sont inévitables", a déclaré à la télévision Sergueï Izvolski de la commission nationale de l'aviation Rosaviatsia. Il a précisé que ces retards peuvent varier de 30 minutes à plusieurs heures.
Les autres aéroports internationaux de Moscou, Cheremetievo au nord et Vnoukovo à l'est, étaient eux aussi confrontés à des retards, bien que l'impact du smog y semblait moins grave.
En Suisse, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) conseille aux personnes qui doivent se rendre en Russie de se renseigner au préalable sur la possibilité de réaliser le voyage. Sur son site internet, le DFAE recommande en outre aux personnes ayant des soucis de santé de consulter leur médecin avant le départ.
Fuite à l'étrangerCertains Moscovites cherchaient à fuir des niveaux de monoxyde de carbone au moins six fois plus élevés que la normale en quittant tout simplement la Russie. Des agences de voyages ont ainsi très vite affiché complet pour des séjours organisés ce week-end en Egypte et au Monténégro.
Selon les services météorologiques russes, la fumée ne se dissipera pas avant mercredi.
Le ministère des Situations d'urgence a indiqué que les incendies continuaient à se propager dans l'ouest. Les météorologues n'ont prévu aucun signe de répit dans les prochains jours pour la canicule sans précédent qui frappe la Russie depuis plus d'un mois.
Samedi, 193'500 hectares étaient en feu. Selon le bilan officiel, 52 personnes sont mortes dans les incendies qui ont dévasté des villages entiers.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS