Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le premier ministre portugais Antonio Costa a été confronté mardi à Lisbonne à sa première motion de défiance depuis son arrivée au pouvoir en novembre 2015.

Keystone/EPA LUSA/JOSE SENA GOULAO

(sda-ats)

Le gouvernement portugais, mis en cause pour son incapacité à lutter contre des feux de forêt qui ont fait une centaine de morts cette année, a survécu à une motion de défiance débattue mardi au parlement. Le vote s'est joué à une quinzaine de voix près.

Les socialistes au pouvoir et leurs alliés de la gauche radicale ont, comme prévu, rejeté la motion soutenue par l'ensemble de l'opposition de droite. Le texte déposé par le parti minoritaire de droite CDS-PP, qui entendait "donner voix à l'indignation de nombreux Portugais qui ont perdu confiance dans le gouvernement", a recueilli 122 voix défavorables contre 105 voix favorables.

Frappé à la mi-juin par le feu de forêt le plus meurtrier de son histoire, qui a tué 64 personnes près de Pedrogao Grande (centre), le Portugal a été ravagé à partir du 15 octobre par une nouvelle série d'incendies dont le bilan s'est alourdi mardi à 45 morts, selon un nouveau bilan fourni par la protection civile à l'AFP.

"Rien ne peut rester comme avant", a reconnu le premier ministre Antonio Costa, confronté à sa première motion de défiance depuis son arrivée au pouvoir en novembre 2015. Mercredi, le chef du gouvernement socialiste avait dû se résoudre à remplacer Constança Urbano de Sous, sa ministre de l'Intérieur, un poste qu'il avait lui même déjà occupé entre 2005 et 2007.

Aide et nouvelles mesures

Des milliers de Portugais ont tout de même manifesté samedi dans plusieurs villes du pays pour rendre hommage aux victimes et réclamer des mesures pour éviter de nouveaux drames.

A l'issue d'un conseil des ministres extraordinaire tenu le même jour, M. Costa a annoncé une enveloppe de 400 millions d'euros pour venir en aide aux régions sinistrées, ainsi que pour refondre le dispositif de lutte contre les feux de forêt.

Les mesures adoptées prévoient notamment d'enfouir les lignes de communication pour qu'elles ne soient pas coupées en cas d'incendie, de renforcer la professionnalisation des pompiers qui sont actuellement en majorité des volontaires, et d'assurer une meilleure coordination entre les pompiers et l'armée dans la gestion des moyens aériens.

Depuis le début de l'année, près de 550'000 hectares de végétation sont partis en fumée au Portugal, selon les estimations du Système européen d'information sur les feux de forêt (EFFIS). Il s'agit donc d'un nouveau record historique dépassant celui de 2003, quand 426.000 hectares avaient été brûlés, d'après les données de l'Institut de conservation de la nature et des forêts (ICNF).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS