Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quatre jeunes gens de 19 à 20 ans ont avoué une série d'incendies criminels au début du mois d'août dernier à Brugg (AG). Ils ont mis le feu à une cabane de jardin familial, à une volière et à une voiture. Le montant des dégâts atteint plusieurs dizaines de milliers de francs.

Les quatre jeunes Suisses, qui habitent la région, pourraient être inculpés d'incendie criminel avec préméditation, indique jeudi le Ministère public. Placés en détention préventive le mois dernier durant trois semaines, ils risquent une peine de prison d'un an au moins.

Les faits se sont produits dans la nuit du 31 juillet au 1er août. Ils ont mobilisé la police et les pompiers.

Durant les interrogatoires, les prévenus ont indiqué qu'ils étaient alcoolisés au moment des faits. L'un d'entre affirme ne pas se souvenir des faits en raison de l'ivresse. Deux de ses camarades ont toutefois déclaré que les incendies étaient prémédités. Le quatrième parle, lui, de négligence.

Sur la base des éléments d'enquête et des déclarations des témoins, le Ministère public penche pour un acte prémédité. L'un des prévenus avait été arrêté début août. Ses trois complices n'ont été démasqués qu'après une longue enquête.

ATS