Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des incendies, alimentés par des vents violents et la chaleur, ont ravagé vendredi en Grèce les forêts autour d'Athènes. Dans le sud du Péloponnèse, deux à quatre villages ont été évacués en Laconie.

L'incendie sur le mont Ymette, à 10 kilomètres du centre d'Athènes, qui s'est déclaré en fin de matinée, touche des maquis, a souligné un responsable du service des pompiers.

Au total, "140 pompiers, 60 véhicules, sept avions, quatre hélicoptères tentaient d'éteindre ce feu qui s'est déclaré en début d'après-midi", a-t-il précisé.

Le vice-maire d'un des quartiers voisins du mont Ymette a évoqué "un incendie volontaire" parce que des résidents avaient entendu des explosions avant les feux. La police ne confirmait pas.

Aide européenne

Le Premier ministre Alexis Tsipras a appelé la population d'Athènes à ne pas céder à la panique. "Nous devons tous garder notre calme", a-t-il dit à la presse. Il a demandé à l'armée de soutenir les pompiers et il a sollicité l'aide des pays européens, auxquels il a notamment demandé des avions bombardiers d'eau en renfort.

En Laconie, près de la commune de Néapolis, l'incendie s'est déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi. Cinq maisons ont été brûlées, selon Nikos Tsogas. Au total, "120 pompiers, 51 véhicules, trois avions, deux hélicoptères" opéraient en fin d'après-midi.

Trois nouveaux feux se sont également déclarés dans la journée sur l'île d'Eubée près d'Athènes (où un avion a été envoyé), à Malakassa à 40 km dans le nord d'Athènes (deux avions), et près de Nauplie dans le Péloponnèse.

Les autorités locales en Laconie ont de leur côté dit que deux à quatre villages avaient été évacués. "Quatre avions, deux hélicoptères, 35 véhicules et plus de 50 pompiers" étaient sur place.

ATS