Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Incendies en Californie: plus de 30 morts et 228 disparus

Les policiers poursuivent la recherche de corps dans les décombres des maisons à Paradise.

KEYSTONE/AP/JOHN LOCHER

(sda-ats)

Le bilan des incendies en Californie s'est alourdi à 31 morts, a indiqué la police dimanche soir. C'est le bilan le plus meurtrier de l'histoire de cet Etat américain. Pas moins de 228 personnes sont encore portées disparues.

Les restes de six personnes ont été découverts dimanche à Paradise, dans le nord de l'Etat, a déclaré le shérif du comté de Butte, Kory Honea. Le bilan est donc de 29 morts pour cette région dévorée par le "Camp Fire", au pied des montagnes de la Sierra Nevada.

Dans le sud de la Californie, près de la célèbre station balnéaire de Malibu, le "Woolsey Fire" a fait deux victimes dont les corps avaient été retrouvés vendredi dans un véhicule sur une voie privée. Les secouristes n'ont pas trouvé d'autres victimes, a indiqué la police locale dimanche.

Le bilan aggravé est le plus lourd de l'histoire de la Californie. En 1993, un incendie avait fait 29 morts dans le comté de Los Angeles. Au total, plus de 250'000 personnes ont reçu l'ordre d'évacuer leurs domiciles dans une vaste région près de Sacramento, la capitale de l'Etat, et à Malibu.

Vents chauds et secs

Les pompiers qui combattent le "Woolsey Fire" "se préparent au retour des dangereux vents de Santa Ana (vents chauds et secs venus de l'intérieur des terres) qui pourraient étendre les flammes", selon un communiqué des autorités.

"Nous avons aujourd'hui plus de 8000 pompiers fédéraux, de l'Etat et locaux sur les lignes de front", a dit lors d'une conférence de presse un responsable de l'agence des pompiers californienne CalFire, Scott Jalbert. "Malheureusement, avec ces vents, ce n'est pas fini. Alors s'il vous plaît, soyez prudents", a-t-il ajouté.

Alimenté par des vents violents, le "Camp Fire", qui a démarré jeudi, est devenu le plus destructeur jamais enregistré en Californie, avec plus de 6700 bâtiments - dont un hôpital et des maisons - détruits à Paradise, ville de 27'000 habitants au nord de Sacramento.

L'incendie a, pour le moment, consumé plus de 40'000 hectares et n'est maîtrisé qu'à 25%, selon Cal Fire. Les autorités estiment qu'il faudra en tout trois semaines pour maîtriser complètement les flammes dans cette zone.

Propagation rapide

La cause de l'incendie n'a pas été identifiée. Selon le quotidien Sacramento Bee, des responsables locaux du réseau électrique ont indiqué aux autorités californiennes qu'une panne était survenue près du lieu où il a démarré.

Les autorités ont averti de leur côté que la propagation des incendies était plus rapide que par le passé. "Il y a 10 ou 20 ans, vous restiez dans vos maisons quand il y avait un incendie et vous étiez capables de les protéger", a dit à la presse le chef des pompiers du comté de Ventura, Mark Lawrenson.

Mais "les choses ne sont plus ce qu'elles étaient. Le taux de propagation est exponentiellement supérieur à ce qu'il était. Je vous en prie, tenez compte des ordres d'évacuation. Ne restez pas chez vous", a-t-il lancé.

"Nouvelle anormalité"

"Ce n'est pas une nouvelle normalité, ceci est une nouvelle anormalité. Et cette nouvelle anormalité va se poursuivre, sans doute dans les dix à quinze ou vingt ans", a estimé le gouverneur de Californie, Jerry Brown, lors d'une conférence de presse dimanche.

"Malheureusement, la meilleure science nous dit que la sécheresse, la chaleur, toutes ces choses vont s'intensifier", a-t-il ajouté, en référence aux raisons conduisant aux incendies.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.