Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Huit pompiers ont été légèrement blessés et des dizaines de maisons ont probablement été détruites par les vastes incendies qui embrasaient samedi le bush dans les environs d'Adelaïde (sud de l'Australie). Les autorités craignent une des pires catastrophes depuis les terribles incendies de 1983.

Selon des responsables locaux, les collines d'Adelaïde, un site réputé pour sa production vinicole, situé au nord-est de la ville, font face "à un incendie incroyablement dangereux". Il est accompagné de vents violents et de températures élevées, contre lesquels il est difficile de lutter.

"Il n'y a pas un service de pompiers au monde qui pourrait venir à bout de l'incendie dans les conditions actuelles", a lancé aux habitants qui quittaient la zone un responsable des pompiers, Ian Tanner.

Vies menacées

La zone est habitée par quelque 40'000 personnes de 19 localités. Elles ont été appelées par les autorités locales à quitter leur domicile au plus vite.

"Votre vie est en danger", a prévenu le Premier ministre de l'Australie du Sud, Jay Weatherill. "Cela pourrait être catastrophique pour vous d'attendre trop longtemps pour vous décider à partir".

Alors que l'incendie couvrait 154 hectares vendredi après-midi, il s'étendait samedi après-midi sur près de 5000 hectares, sur un périmètre de 38 kilomètres. Et les pompiers n'espéraient pas pouvoir l'arrêter tant que la météo ne changerait pas, alors que les vents atteignent 110 km/h.

Sauts de joie... ou pas

"C'est assez effrayant", a raconté à l'agence australienne AAP un habitant qui avait quitté sa maison. Il attendait maintenant de savoir si elle était encore debout.

"Vous avez de la chance ou vous n'en avez pas. Nous le saurons quand les routes seront rouvertes, et que nous pourrons retourner là-bas et passer le coin. Là, si vous voyez votre maison encore debout, vous sautez de joie. Si vous ne la voyez pas, eh bien, vous ne sautez pas de joie", a-t-il commenté.

En 1983, des incendies violents avaient fait plus de 70 morts dans les régions d'Australie du Sud et de Victoria après avoir ravagé des milliers d'habitations et d'immeubles. Et en février 2009, un "samedi noir" avait fait 173 morts à Victoria et détruit plus de 2000 habitations.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS