Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Conseil fédéral a entamé mercredi sa séance extraordinaire extra-muros à Lausanne. Un incident a émaillé le début de la réunion. Un activiste et ex-journaliste accrédité au Palais fédéral a voulu remettre au gouvernement une lettre dénonçant les accords de Dublin.

Il a été évacué sans ménagement par les forces de l'ordre. Le Conseil fédéral n'a encouru aucun risque, a déclaré à l'ats Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la police cantonale vaudoise. Le dispositif policier est adapté. C'est la volonté du gouvernement d'arriver dans un lieu ouvert, c'est l'avantage de la démocratie suisse, a-t-il relevé.

L'intéressé fera l'objet d'un contrôle. Cet ex-journaliste, portant une accréditation du Palais fédéral, est membre du Collectif R de défenses des migrants. Il a tenté de remettre sa missive à la fin d'une séance photo.

Stop Dublin

Lors de son expulsion de la salle de l'Ecole technique-Ecole des métiers (ETML) où devait commencer la réunion du Conseil fédéral, une quinzaine de militants qui attendaient dans le couloir ont scandé "Stop Dublin, stop Dublin".

"Nous voulons porter notre lutte sur le plan fédéral", a déclaré l'un des activistes à l'ats. Le Collectif R soutient depuis plus d'un an des requérants qui occupent la salle paroissiale de Saint-Laurent.

Nouvelle séance vaudoise

Le Conseil fédéral est arrivé à l'ETML dans la capitale vaudoise peu avant 9h00. Les journalistes n'ont pas été contrôlés à l'entrée de l'école.

Lors d'un court point de presse, le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann s'est dit heureux que le gouvernement tienne à nouveau sa séance extra-muros dans le canton de Vaud, après avoir déjà siégé à Nyon (VD) en 2013.

"Le fait de revenir si rapidement témoigne de l'importance que le canton de Vaud a aux yeux du Conseil fédéral", a-t-il déclaré. Une partie de la croissance économique de la Suisse a été générée dans l'Arc lémanique au cours de ses dernières années. Et Vaud est devenu l'un des berceaux de l'innovation en Suisse.

Johann Schneider-Ammann a également souligné l'importance de la formation professionnelle "deuxième pilier de notre croissance économique". La séance extra-muros du Conseil fédéral à la centenaire Ecole des métiers en témoigne.

Après sa séance, le Conseil fédéral devait rencontrer la population à midi sur la Place Saint-François.

ATS