Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Électricité de France (EDF) a annoncé vendredi la fin de la fuite sur un joint du circuit de refroidissement du réacteur numéro 2 de la centrale nucléaire de Penly, en Seine-Maritime. La compagnie assure que l'incident n'a eu "aucune conséquence sur l'environnement".

Le réacteur numéro 2 a été arrêté automatiquement jeudi après deux départs de feu. Il restera "plusieurs jours à l'arrêt", a déclaré EDF. Pour le groupe, il s'agit de réparer la pompe du circuit primaire du réacteur, et de "comprendre ce qui s'est passé dans le détail".

Les équipes ont pu pénétrer à nouveau dans le bâtiment du réacteur. Il y a de l'éclairage, il n'y pas de fumée, a indiqué EDF. "Tous les gens qui sont entrés dans le bâtiment ont été contrôlés. Aucun n'a été contaminé", a assuré la compagnie.

L'incident, selon le groupe, n'a "pas perturbé le refroidissement du réacteur". Il a été classé provisoirement au niveau 1 (le moins important) par l'Autorité de sûreté nucléaire en France, sur une échelle qui en compte sept.

ATS