Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au moins 17 personnes sont mortes après avoir bu de l'alcool frelaté dans le sud de l'Inde. Il y a quelques semaines, 170 Indiens avaient perdu la vie dans des circonstances similaires. Des échantillons d'alcool ont été prélevés pour être analysés.

"Toutes les victimes étaient des ouvriers. Trois femmes figurent aussi parmi les morts", a indiqué un responsable local au sein du ministère des impôts. Deux fonctionnaires de l'Andhra Pradesh responsables de la régulation des ventes d'alcool ont été suspendus.

Les boissons pourraient avoir été contaminées avec du méthanol, un solvant très toxique parfois utilisé comme carburant mais qui est aussi ajouté dans les liqueurs fabriquées clandestinement pour augmenter la teneur en alcool. Ce produit peut rendre aveugle, voire entraîner la mort en cas de forte concentration.

Selon un rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de 2004, l'abus d'alcool est l'une des principales causes de mortalité chez les jeunes Indiens.

ATS