Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sardiha - Les recherches se poursuivent dans l'est de l'Inde pour retrouver les corps de passagers prisonniers de la carcasse d'un train au lendemain de l'accident attribué à un sabotage des maoïstes. Les autorités craignent que le bilan ne dépasse les 150 morts.
Plus de 30 heures après le déraillement d'un train express reliant Calcutta à Bombay, le bilan de 110 morts devrait continuer à s'alourdir, selon les sauveteurs qui travaillent encore à extraire des corps des carcasses des voitures disloquées du train. Plus de 200 personnes ont été blessées, certaines très grièvement.
L'une des voitures du train écrasées par le train de fret doit encore être fouillée et une cinquantaine de passagers sont toujours portés manquants.
Le drame s'est produit aux premières heures de vendredi dans un bastion maoïste à environ 135 km à l'ouest de Calcutta. Le train bondé de passagers assoupis a déraillé et s'est encastré dans un convoi de marchandises. L'accident a été attribué par les autorités à un acte de sabotage de la sanglante rébellion maoïste qui sévit dans de nombreux Etats du pays.
Les causes précises du déraillement sont encore confuses. La ministre des transports ferroviaires a parlé "d'explosion d'une puissante bombe" mais la police a fait valoir des preuves selon lesquelles des plaques métalliques utilisées pour assembler des sections de la voie ferrée avaient été enlevées.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS