Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Srinagar - Des dizaines de milliers de musulmans ont manifesté samedi à Srinagar, principale ville du Cachemire indien, contre l'administration de leur région par l'Inde. Ils ont mis le feu à des bâtiments gouvernementaux et la police a tiré en l'air pour disperser la foule.
Les manifestations qui se sont multipliées depuis trois mois ont fait 70 morts, pour la plupart des manifestants. Aucune accalmie n'a été constatée en dépit d'appels au calme de New Delhi et de dirigeants séparatistes.
A l'issue des prières de l'Aïd marquant la fin du ramadan, des dizaines de milliers de personnes se sont répandues dans les rues au sortir des mosquées de Srinagar, capitale d'été du Jammu et Cachemire.
La principale manifestation était conduite par le dirigeant séparatiste Mirwaiz Umar Farooq auquel la police a reproché dans un communiqué d'avoir dévoyé la fête de l'Aïd en en profitant pour manifester.
Omar Abdullah, ministre principal du Jammu et Cachemire, avait dit cette semaine que des efforts étaient en cours pour "briser la glace" entre les autorités indiennes et les séparatistes. Mais il a déclaré samedi que les séparatistes avaient trahi la confiance qu'il avait placée en eux.
Grèves et couvre-feuDepuis trois mois, la région, revendiquée par l'Inde et le Pakistan, est frappée par des grèves et des couvre-feu. Des manifestants ont bravé le couvre-feu pour jeter des pierres sur les policiers et incendier des postes de sécurité et des commissariats de police.
"La loi de la jungle prévaut au Cachemire et l'armée tue au hasard de jeunes Cachemiris pour inciter par la crainte la population à la soumission. Mais notre lutte se poursuivra", a promis Farooq.
Une jeunesse radicalisée, qui a grandi sur fond de violences et de luttes, est le fer de lance de manifestations violentes et des observateurs estiment que les grandes manifestations, davantage que les attentats perpétrés par des activistes pour promouvoir la cause de l'indépendance, pourraient constituer un défi politique de taille pour le gouvernement indien.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS