Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le retour de Serena Williams à Indian Wells après 14 ans de boycott ne s'est pas terminé par un succès.

Mais le public qui l'avait autrefois conspuée, l'a applaudie malgré son forfait pour sa demi-finale. Venue sur le Stadium No 1 pour annoncer son forfait pour sa demi-finale contre Simona Halep, l'Américaine a été chaleureusement applaudie par le public, à l'exception de quelques très rares cris de désapprobation. "Je me suis blessée au genou droit à l'entraînement il y a quelques jours et aujourd'hui, je ne pouvais plus marcher en me levant", a-t-elle expliqué.

"Je reviendrai l'année prochaine", a assuré la no 1 mondiale avant de signer des autographes à des spectateurs la remerciant d'être revenue "à la maison" ou lui souhaitant un prompt rétablissement.

Quatorze ans plus tôt, la famille Williams avait fait face à l'hostilité des spectateurs d'Indian Wells qui n'avaient pas digéré le forfait de dernière minute de l'ainée Venus: elle devait affronter sa cadette Serena en demi-finale.

Pendant sa finale contre la Belge Kim Clijsters, Serena avait dû faire face à la bronca des spectateurs qui avaient pris fait et cause pour son adversaire. Quand son père et entraîneur Richard était apparu en tribunes, les sifflets et lazzi avaient redoublé. Depuis, les Williams évitaient soigneusement Indian Wells, devenu pourtant l'un des tournois les plus prestigieux et mieux dotés du circuit.

Le titre reviendra dimanche à la Roumaine Simona Halep (WTA 3) ou à Jelena Jankovic. L'ancienne no 1 mondiale serbe, désormais 21e au classement WTA, a battu en demi-finale l'Allemande Sabine Lisicki (3-6 6-3 6-1).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS