Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour la première fois, l'ensemble des 166 hôpitaux de soins aigus de Suisse a participé au dernier rapport "Indicateurs de qualité des hôpitaux suisses 2008/2009" de l'OFSP. Les indicateurs ont nettement augmenté par rapport à l'édition précédente et portent désormais sur 40 pathologies et traitements.

Il est ainsi possible de connaître le nombre de cas ou le taux de mortalité relatif à certaines pathologies et de procéder à des comparaisons entre les différents hôpitaux en consultant le site Internet de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), a indiqué ce dernier jeudi.

Les indicateurs portent sur 40 pathologies et traitements, infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, pneumonie, remplacement de l'articulation d'une hanche ou d'un genou, par exemple. Le nombre de cas permet de voir quelle est l'expérience d'un hôpital pour le traitement d'une maladie donnée.

Divers pourcentages, comme le taux des césariennes sur l'ensemble des naissances, donnent une vue d'ensemble détaillée sur les pratiques de chaque hôpital.

Taux de mortalité

Le taux de mortalité constitue également une donnée importante. La mortalité effectivement constatée est ajustée en tenant compte de la mortalité à laquelle on pourrait s'attendre en fonction de l'âge et du sexe du patient.

Les hôpitaux et les cantons ont eu la possibilité de prendre connaissance des données les concernant et de les commenter avant publication. La base est constituée des données de la Statistique médicale 2008-2009 émanant de l'Office fédéral de la statistique.

Lancée en 2009 sur la base d'une trentaine d'hôpitaux, cette évaluation avait dans un premier temps suscité la critique. L'Association suisse des chirurgiens estimait notamment que l'on y comparait des pommes et des poires.

Depuis, l'échantillon s'est élargi et les indicateurs ont été affinés en collaboration avec le Groupe des Quinze, soit l'organe de coordination des hôpitaux universitaires et des grands hôpitaux cantonaux.

ATS