Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Indonésie: des orangs-outans utilisés comme "animaux de compagnie"

Espèce en danger, la population d'orangs-outans de Bornéo a diminué de moitié depuis 1999, avec la disparition de près de 150'000 de ces singes, un phénomène largement dû à la déforestation (archives).

KEYSTONE/EPA/DIEGO AZUBEL

(sda-ats)

Utu regarde son sauveur avec reconnaissance. Il est l'un des deux jeunes orangs-outans sauvés d'une cage minuscule où ils étaient enfermés comme animaux de compagnie sur l'île de Borneo.

Un troisième orang-outan, Tomang, a été secouru dans un village de la même province de Kalimantan Ouest où il était pourchassé par des habitants en colère de le voir manger les fruits de leurs arbres. Joy et Utu vont apprendre pendant des années à se débrouiller seuls avant d'être relâchés dans la nature. Tomang a été déplacé dans le parc national de Gunung Palung.

La population d'orangs-outans de Bornéo a diminué de moitié depuis 1999, avec la disparition de près de 150'000 de ces singes, un phénomène largement dû à la déforestation, ont estimé en février des chercheurs. La chasse illégale des orangs-outans est également un facteur majeur de déclin, selon l'étude publiée dans le journal Current Biology.

Criblé de 130 balles

Quatre hommes ont été arrêtés et placés en détention provisoire, avait indiqué en février la police indonésienne. Ils étaient soupçonnés d'avoir tué un orang-outan retrouvé mort criblé de 130 balles de fusil à air comprimé au début du mois sur l'île de Bornéo.

Les suspects, qui exploitent des plantations agricoles, ont reconnu avoir tué le singe mâle. Ils ont expliqué qu'il ruinait leurs cultures dans une plantation de palmiers à huile et d'ananas sur l'île de Kalimantan, nom de la partie indonésienne de l'île de Bornéo, partagée aussi par la Malaisie et Brunei.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.