Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Indonésie: le crash d'AirAsia dû à un problème technique mal géré

Le crash d'un Airbus de la compagnie AirAsia qui assurait l'an dernier la liaison entre Surabaya (Indonésie) et Singapour a été provoqué par la réaction de l'équipage à un problème d'ordinateur de bord, ont annoncé mardi les enquêteurs. L'accident a fait 162 morts.

L'ordinateur de bord a connu des dysfonctionnements répétés - 23 au total - au cours de l'année qui a précédé l'accident en raison d'une fissure, et quatre au cours de la quarantaine de minutes qui se sont écoulées entre le décollage de Surabaya et la disparition de l'appareil.

Selon la commission d'enquête de l'aviation civile indonésienne, l'équipage a réagi à la dernière défaillance en désactivant l'ordinateur pour le réparer et a ensuite été incapable de reprendre le contrôle de l'avion.

"Les actions suivantes de l'équipage ont rendu l'avion incontrôlable", ce qui a entraîné un "décrochage prolongé" de l'appareil ne permettant plus à l'équipage de le redresser, explique le rapport. D'autant plus qu'il y a eu une mauvaise communication entre les deux pilotes qui ont pris des initiatives opposées, a déclaré l'enquêteur Nurcahyo Utomo.

Ce dernier a observé que les pilotes d'Airbus chez AirAsia n'avaient pas suivi une formation suffisante pour réagir à une forte déstabilisation d'un appareil, dans la mesure où ce n'était pas recommandé par constructeur.

Le rapport des enquêteurs indonésiens souligne également que les enregistreurs de vol n'ont pas indiqué que les conditions météorologiques avaient affecté l'appareil.

L'Airbus A320-216 d'Air Asia s'est abîmé le 28 décembre 2014 en mer de Java, tuant les 162 personnes à bord.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.