Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Indonésie: le tsunami a fait au moins 394 morts et 312 disparus

Jakarta - Au moins 394 personnes ont été tuées tandis que plus de 300 restaient portées disparues vendredi matin après le tsunami qui a frappé l'Indonésie lundi soir. Le volcan Merapi, lui, a recommencé à cracher des cendres et de la lave.
Selon le dernier bilan, "394 personnes sont mortes et 312 restent portées disparues", a indiqué Bambang Suharjo, un responsable des services de secours. Près de 13'000 personnes ont été accueillies dans des camps temporaires après avoir perdu leurs habitations, a-t-il ajouté.
Un responsable gouvernemental avait estimé jeudi que le séisme avait probablement causé la mort de 500 personnes. "Il est probable que les deux tiers des disparus ont été soit emportés par la mer soit ensevelis".
Les recherches sont rendues difficiles par l'isolement des villages de pêcheurs disséminés le long des côtes des Mentawaï, un chapelet d'îles au large de Sumatra, et dont certains ont été dévastés par des vagues de plus de trois mètres de haut.
Le volcan se réveillePar ailleurs, le volcan Merapi, dont l'éruption a fait 32 morts mardi, a de nouveau émis vendredi à l'aube des nuages de cendres et, pour la première fois cette semaine, de la lave, ont annoncé les vulcanologues chargés de sa surveillance.
Il ne s'agit pas techniquement d'une nouvelle éruption, ont précisé les experts, en soulignant que ce regain d'activité pouvait aider à stabiliser le volcan et à éviter une forte éruption semblable à celle de mardi.
Le fait que le volcan ait craché de la lave est "une évolution positive car cela évite une accumulation d'énergie qui pourrait provoquer une éruption aussi forte que celle de mardi", a expliqué Surono, le responsable des vulcanologues en charge de la surveillance du Merapi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.