Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Oslo - Le président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono a annoncé à Oslo un moratoire de deux ans sur les permis de déforestation. Ce fléau contribue fortement au réchauffement climatique mais il représente une source importante de revenus pour le pays.
Cette décision s'inscrit dans un accord bilatéral conclu entre la Norvège et l'Indonésie, par lequel la première s'engage à consacrer jusqu'à un milliard de dollars à la préservation des forêts de la seconde. Un négociateur norvégien a précisé que le moratoire prendrait effet "immédiatement".
Pendant ces deux ans, "nous stopperons la conversion des tourbières et des forêts" en terres cultivées, a déclaré M. Yudhoyono lors d'un point de presse, à la veille d'une conférence sur la forêt et le climat dans la capitale norvégienne.
L'Indonésie a, avec le Brésil, l'une des plus grandes forêts équatoriales au monde, "poumon vert" de la planète, mais elle affiche aussi l'un des taux de déforestation les plus élevés, en particulier sur les îles de Sumatra et de Bornéo. Les producteurs d'huile de palme sont particulièrement dans le collimateur des ONG.
Selon Greenpeace, l'équivalent de 300 terrains de football de forêts est défriché chaque heure en Indonésie, qui produit avec la Malaisie 80% de l'huile de palme mondiale, aux multiples usages (cosmétiques, alimentaires, bio-carburants).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS