Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Zurich/Londres - ABB renonce à reprendre la société britannique Chloride. Le groupe électrotechnique zurichois a décidé de ne pas relever son offre sur le spécialiste des alimentations électriques sécurisées, laissant le champ libre au concurrent américain Emerson.
"Même si nous voyons toujours une valeur considérable dans le rapprochement entre ABB et Chloride, nous devons faire preuve de discipline quand nous envisageons une acquisition", a expliqué le patron du groupe zurichois dans un communiqué.
Emerson a relevé mardi son offre sur Chloride de 275 à 375 pence par action, valorisant sa cible à 997 millions de livres (1,62 milliard de francs). L'offre d'Emerson dépasse de 15% celle lancée début juin par ABB, fixée à 325 pence par action, et qui avait reçu l'aval du conseil d'administration de Chloride.
La société britannique a pris acte du renoncement d'ABB à surenchérir et a indiqué qu'à la lumière de cette annonce, son conseil d'administration a l'intention d'entamer des discussions avec Emerson.
Les analystes ont salué la décision d'ABB, estimant que la direction est restée fidèle à ses principes. Si la nouvelle est positive pour l'action, la résurgence des inquiétudes conjoncturelles a tiré les cours vers le bas.
En renonçant à surenchérir, ABB joue la carte de la prudence après s'être montré récemment très actif en matière d'acquisition. La multinationale a notamment finalisé il y a quelques semaines le rachat du groupe américain Ventyx, annoncé début mai.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS