Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe industriel schwyzois Oerlikon cède sa division active dans les techniques photovoltaïques (Oerlikon Solar) à l'entreprise japonaise Tokyo Electron Limited (TEL). Le montant de la transaction n'est pas dévoilé.

Oerlikon Solar a son siège principal à Trübbach, dans le canton de St-Gall. La division emploie 675 employés et dispose de 8 sites de production à travers le monde. Elle a dégagé en 2010 un chiffre d'affaires de 254 millions de francs.

Pas plus tard que jeudi soir, Unia avait fait part de rumeurs d'une possible délocalisation de Oerlikon Solar en Extrême-Orient. Le syndicat cherche à entamer des discussions avec la direction afin de maintenir les places de travail. Le minimum consiste à négocier un plan social acceptable.

Détails financiers

Le repreneur Tokyo Electron Limited figure parmi les principaux fournisseurs mondiaux d'installations pour les semi-conducteurs. L'entreprise nippone a réalisé en 2011 un chiffre d'affaires de 668 milliards de yens (7,4 milliards de francs). Elle emploie 10'595 personnes.

Oerlikon dévoilera les détails financiers de l'opération à l'occasion de la conférence de presse du groupe qui se tiendra lundi. La transaction devrait être bouclée d'ici quelques mois. La vente est soumise à l'approbation des autorités de la concurrence de plusieurs pays.

ATS