Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les pluies torrentielles qui se sont abattues depuis deux semaines ont également entraîné le déplacement de 1,6 million d'habitants de cette province (archives).

KEYSTONE/EPA FEATURECHINA/GUO QUAN

(sda-ats)

Plus d'une soixantaine de personnes ont perdu la vie dans des inondations et des glissements de terrain depuis fin juin dans la province du Hunan, dans le centre de la Chine. Ce bilan a été annoncé lundi par les autorités locales.

Les pluies torrentielles qui se sont abattues depuis deux semaines ont également entraîné le déplacement de 1,6 million d'habitants de cette province, qui compte autant d'habitants que la France.

Au moins 63 personnes ont été tuées par des glissements de terrain, des débris ou des effondrements d'habitations, a déclaré Tang Biyu, directeur adjoint du service des affaires civiles du Hunan. Vingt autres habitants sont portés disparus.

Quelque 53'000 logements se sont effondrés tandis que près de 350'000 autres ont été gravement ou partiellement endommagés après 11 jours consécutifs de pluie, a-t-il précisé, avant d'évaluer les dégâts à 4,9 milliards d'euros.

D'autres régions de Chine ont été frappées par des inondations ces dernières semaines.

Fin juin, au moins 10 personnes ont été tuées et 73 autres portées disparues après l'ensevelissement d'un village du Sichuan (sud-ouest) par une coulée de boue.

Dans le Guangxi (sud), au moins deux douzaines d'habitants ont été tuées ou portées disparues après des inondations qui ont détruit des milliers d'habitations.

ATS