Toute l'actu en bref

Les autorités ont mis en garde la population contre les risques de tomber nez à nez sur des animaux sauvages (archives).

KEYSTONE/AP Lisa Smith

(sda-ats)

Des dizaines de milliers de personnes ont été évacuées en Australie en raison de graves inondations consécutives à un cyclone tropical. Les autorités ont mis en garde la population contre les risques de tomber nez à nez sur des animaux sauvages.

Le cyclone Debbie de catégorie quatre a déferlé mardi sur l'Etat du Queensland, dans le nord-est de l'Australie, accompagné de vents destructeurs. Il a depuis été rétrogradé en dépression tropicale mais, en se déplaçant vers le sud-ouest, il a déversé des trombes d'eau sur les côtes de la Nouvelle-Galles du Sud (NGS), au sud du Queensland, et sur Sydney.

Lismore, sur la côte de la NGS, a été particulièrement touché par les inondations, les services des urgences de l'Etat évoquant des niveaux d'eau de trois mètres.

"A mesure qu'on essaye d'aller voir les gens (...), on pourrait avoir de très mauvaises nouvelles", a déclaré à la Australian Broadcasting Corporation le commissaire adjoint par intérim de ces services, Mark Morrow. "Des gens ont pu périr durant la nuit dans ces inondations, on n'en sait encore rien".

Des ordres d'évacuation ont également été décrétés à Tweed Heads, Kingscliff et Murwillumbah.

Dans le Queensland, des localités touristiques comme Gold Coast étaient également sous les eaux.

Face à un requin

Après la publication par les services de secours de la photographie d'un énorme requin bouledogue échoué sur une route, les autorités du Queensland ont alerté les gens sur la possible présence de serpents et de crocodiles. "Quand des voies sont inondées, il est possible que des crocodiles ou des animaux comme les serpents surgissent dans des endroits inattendus", a dit le département de l'Environnement.

L'ambulancière qui a photographié le squale, a raconté qu'elle avait été très surprise de le découvrir échoué près du fleuve Burdekin. "Au début, je croyais que c'était un dauphin mais je me suis dit 'bah, non il n'y a pas de dauphins par ici'", a-t-elle raconté au Courier Mail de Brisbane. "Je croyais qu'il n'y avait que des crocos dans ce fleuve. Cela montre clairement aux gens qu'ils ne doivent pas entrer dans des eaux d'inondation, on ne sait jamais ce qu'il peut y avoir dedans".

ATS

 Toute l'actu en bref