Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Installation australienne inaugurée au zoo de Zurich

Les deux koalas Milo et Mickey passent leurs journées à manger des feuilles d'eucalyptus et à dormir.

KEYSTONE/WALTER BIERI

(sda-ats)

Koalas, wallabies, varans: une communauté d'animaux exotiques a établi ses quartiers dans l'installation australienne inaugurée mercredi au zoo de Zurich. Les visiteurs ont la possibilité de côtoyer des kangourous et deux émeus dans un parc extérieur.

Les pensionnaires les plus illustres de l'installation d'arbres et de roches ocre sont Mickey et Milo, deux koalas qui passent leurs journées à se servir dans des feuillages d'eucalyptus et à dormir. Ils sont les deux seuls à vivre dans un zoo en Suisse. Comme la plupart des autres animaux australiens présents, ils viennent de l'Australian Reptile Park de Sidney.

"Les koalas dorment beaucoup pour digérer les feuilles d'eucalyptus en partie toxiques", a expliqué le directeur du zoo Alex Rübel aux médias et aux nombreux invités.

Trois espèces de sauriens

Souvent cachés entre deux morceaux de roche, les jeunes varans géants ne semblent pas plus mobiles a priori. Une fois adulte, cette espèce de saurien mesure toutefois jusqu'à 2,5 mètres et peut courir sur ses pattes arrière à une vitesse de 40 km/h.

Nettement plus petits, des varans de Pilbara habitent eux aussi les lieux. Il en va de même de scinques rugueux, des sauriens dont la taille peut atteindre jusqu'à 65 cm de long.

Au milieu des émeus et wallabies

A l'extérieur, deux émeus d'Australie se promènent au milieu des visiteurs dans un parc accessible par un double portail. Outre ces cousins des autruches, sept kangourous wallabies encore timides - dont trois femelles portantes - occupent les lieux. Les caresser et les nourrir est toutefois interdit.

Quelque peu à l'écart dans leur volière, les martins-chasseurs valent particulièrement le déplacement lorsqu'ils défendent leur territoire. Ces oiseaux émettent alors un bruit semblable au rire humain. L'espèce est appelée communément "lachender Hans" ("Jean rieur") en langue allemande.

Projet de maintien des marsupiaux

Les animaux de l'installation australienne sont souvent happés ou chassés par des voitures et menacés dans leur milieu naturel depuis l'importation de renards et de chats par les colons britanniques de l'Australie.

"L'introduction d'animaux non indigènes constitue l'une des raisons principales de la diminution de la diversité des espèces", rappelle Alex Rübel. Le zoo de Zurich s'engage en Australie pour le maintien des marsupiaux menacés.

Une allure d'opéra de Sydney

Monument classé, la maison qui abrite les nouveaux pensionnaires ressemble à s'y méprendre à un modèle réduit de l'opéra de Sidney. Inaugurée en 1965, huit ans avant l'emblème de la métropole australienne, elle a longtemps accueilli des animaux africains tels que des rhinocéros et des hippopotames.

Depuis 2015, ces derniers vivent dans d'autres zoos. Les animaux africains feront leur retour au zoo de Zurich en 2020, grâce à l'ouverture d'une savane plus adaptée aux besoins des grandes espèces.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.