Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Selon un expert, il est probable que Mgr Fellay gardera un rôle important au sein du mouvement, au moins en coulisses: "Il reste un homme très puissant, parce qu'il est évêque et qu'il a la main sur les comptes" de la congrégation, basée à Menzingen (ZG).

Keystone/OLIVIER MAIRE

(sda-ats)

Exit le Suisse Bernard Fellay après un règne de 24 ans: la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X (FSSPX) fondée par Mgr Lefebvre à Ecône (VS) a élu mercredi un nouveau supérieur général, l'Italien Davide Pagliarani,

Ce prêtre de 47 ans, directeur de séminaire en Argentine, a été élu pour douze ans par le quatrième chapitre général de la FSSPX, réuni à Ecône jusqu'au 21 juillet, a indiqué un communiqué du plus connu des mouvements catholiques intégristes, institution revendiquant 650 prêtres et 150'000 fidèles dans 70 pays.

Fondée en 1970 par l'évêque français Marcel Lefebvre (1905-1991), la FSSPX avait rapidement pris ses distances avec le Saint-Siège, refusant de "suivre la Rome de tendance néo-moderniste et néo-protestante" née selon elle du concile Vatican II (1962-1965), avec sa "nouvelle messe" rompant avec le latin et son insistance sur la liberté religieuse.

Le goût du secret

La rupture a été consommée quand Mgr Lefebvre a consacré en 1988 quatre évêques sans l'autorisation de Jean-Paul II, un geste frappé d'excommunications qui seront levées par Benoît XVI en 2009.

Mgr Fellay, un de ces évêques, disait depuis souhaiter une "reconnaissance canonique" par Rome devant passer par une "prélature personnelle", sur le modèle de l'Opus Dei. A 60 ans, il se voulait "optimiste" fin juin quant à ce projet, assurant entretenir "une très bonne relation" avec le pape François.

La fin de son règne, difficile à anticiper dans une communauté qui cultive le goût du secret, va-t-elle rendre le rapprochement avec Rome encore plus incertain? "Pour moi il l'était déjà", explique le journaliste de La Croix Nicolas Sénèze, spécialiste de l'intégrisme.

"Serment antimoderniste"

"Ce sont toujours les lefebvristes qui ont fermé la porte à Rome en lui reprochant de ne pas reconnaître qu'ils sont dans la splendeur de la vérité et de persister dans les erreurs modernistes. Depuis la levée des excommunications, le rapprochement est moins important pour eux", fait valoir ce vaticaniste.

"Après avoir accepté sa charge", l'abbé Pagliarani a prononcé un "serment antimoderniste", selon la FSSPX. "Chacun des membres présents" à Ecône "est allé ensuite lui promettre respect et obéissance".

Pour Nicolas Sénèze, il est probable que Mgr Fellay gardera un rôle important au sein du mouvement, au moins en coulisses: "Il reste un homme très puissant, parce qu'il est évêque et qu'il a la main sur les comptes" de la congrégation, basée à Menzingen (ZG).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS