Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une trentaine de militaires participent depuis vendredi après-midi aux travaux de déblaiement dans le Lötschental, en Valais, suite aux intempéries de lundi. Une cinquantaine d'autres soldats les épauleront dès samedi matin.

Ils ont pour mission de déblayer et remettre les routes en état, a indiqué Richard Rieder, chef des secours. Il s'agit avant tout de réparer les routes cantonales, ainsi que les protections contre les avalanches et les éboulis avant l'irruption de l'hiver.

Selon les conditions météorologiques, les militaires seront à l'oeuvre jour et nuit jusqu'à mercredi prochain, sauf en cas d'arrivée de la neige. Il est probable que le canton du Valais demande à la Confédération de prolonger la mission de l'armée, estime M. Rieder.

Route provisoire

Dans l'Oberland bernois, une route d'accès provisoire a été ouverte vendredi après-midi pour rejoindre Kandersteg à partir de Frutigen. Elle ne sera accessible qu'à la population locale et non aux automobilistes en transit afin de ne pas perturber les travaux de déblaiement.

La gare de chargement des véhicules vers Goppenstein (VS) va rester fermée ce week-end. Le trafic devrait reprendre lundi. En revanche, la liaison ferroviaire entre Frutigen et Kandersteg restera fermée au moins jusqu'au vendredi 21 octobre. Les voyageurs au départ de Spiez (BE) doivent faire un détour par Brigue (VS) pour rejoindre la station bernoise.

De fortes intempéries ont frappé l'Oberland bernois et le Valais lundi passé. Elles ont causé d'important dégâts à des dizaines de bâtiments, à la route et au rail. La facture devrait s'élever à plusieurs millions de francs. La conseillère fédérale Doris Leuthard a visité mercredi les vallées sinistrées des deux cantons.

ATS