Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Solola - Le bilan des glissements de terrain provoqués par des pluies diluviennes au Guatemala s'est encore alourdi lundi avec la reprise des recherches dans la boue. Au moins 44 personnes sont décédées, 16 sont portées disparues, plus de 50 000 ont été sinistrées officiellement, les médias évoquant jusqu'à 80 tués.
Les équipes de secours avaient dû interrompre dimanche après-midi leurs recherches d'une vingtaine de personnes supposées ensevelies sous la boue à Solola (ouest), en raison de la reprise de la pluie qui faisait craindre de nouveaux glissements de terrain.
Dans la soirée, une nouvelle coulée de boue avait d'ailleurs fait un tué et huit blessés, dont deux enfants.
"Les opérations ont commencé à six heures du matin (14h00 en Suisse). Nous espérons que les pluies vont se calmer et nous laisser travailler", a dit lundi à l'AFP l'un des porte-parole des pompiers, Cesar Aguirre.
Ensevelies par la boue
La plupart des 24 victimes retrouvées jusqu'à présent ont été ensevelies samedi par une coulée de boue alors qu'elles tentaient de porter secours aux passagers d'un autocar, à des automobilistes et à des piétons emportés au fond d'un ravin de 300 mètres de profondeur par un glissement de terrain.
"Ils ont commencé à creuser la terre par leurs propres moyens, avec des pelles et des houes, ils voulaient participer aux secours, mais ils ont couru à leur perte", avait dit à une radio locale un habitant de la zone, Vitalino Andres, à la recherche de son neveu.
"L'endroit n'est pas sûr. Par moments, on entend des grondements en provenance de la colline et cela signifie que d'autres éboulements peuvent se produire, car la terre est très meuble", confirmait un porte-parole des pompiers volontaires, Mario Cruz.
Plus de 50 000 personnes sont sinistrées, selon la Coordination nationale pour le traitement des catastrophes (CONRED).
Evacuées
Il y a "43 043 personnes en situation de risque, 11 495 évacuées, 9160 hébergées, 56 blessées", outre les 44 tués, détaillait-elle lundi dans un communiqué.
Des localités sont inondées, et les infrastructures routières ont été sérieusement endommagées, a dit le secrétaire exécutif de la CONRED, Alejandro Maldonado.
"C'est une tragédie nationale. Rien que ce week-end, il y a eu des dégâts comparables à ceux d'Agatha", a dit dimanche le président Alvaro Colom, faisant référence à la tempête tropicale qui avait ravagé le pays en mai, laissant sur son passage 165 tués et un milliard de dollars de dégâts.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS