Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des milliers de bâtiments ont été détruits dans l'ouest du Japon, notamment à Hiroshima, par des inondations et des glissements de terrain.

KEYSTONE/AP/HARUKA NUGA

(sda-ats)

Les pluies torrentielles, suivies d'inondations et de glissements de terrain, qui se sont abattues la semaine dernière sur le Japon, ont fait au moins 199 morts, selon un nouveau bilan annoncé jeudi. Plusieurs dizaines de personnes sont toujours portées disparues.

Le premier ministre Shinzo Abe, qui a annulé une tournée dans quatre pays, a ordonné d'agir au plus vite pour les sinistrés, a ajouté le porte-parole du gouvernement. M. Abe s'est rendu mercredi dans la province d'Okayama, l'une des plus touchées avec celle d'Hiroshima. Il prévoit une visite dans une autre région affectée vendredi.

Il n'a pas fait de déclaration, mais s'est brièvement entretenu en privé avec quelques habitants sinistrés. Outre les 199 morts recensés, les autorités disent être sans nouvelles de plusieurs dizaines de personnes, les médias parlant d'une soixantaine de disparus.

Evaluation du danger

Le lourd bilan encore provisoire de la plus grave catastrophe météorologique depuis 1982 au Japon soulève la question des méthodes d'évaluation du danger, a reconnu le gouvernement. L'exécutif est fortement critiqué par l'opposition pour sa gestion de crise jugée tardive.

"Nous avons vu ces dernières années des désastres liés à la pluie bien plus meurtriers qu'auparavant. Nous devons revoir ce que le gouvernement peut faire pour réduire les risques", a indiqué le porte-parole.

Des milliers d'habitants sont hébergés dans des refuges publics. D'autres ont été accueillis par des proches.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS